browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Adjaï aux mille visages

Adjaî
Posted by on 25 octobre 2020

Suis-je une femme ? Suis-je un homme ? Non, je suis un changelin et je prends toutes les formes nécessaires pour m’extraire de la misère. Je suis une botte secrète pour la Plume noire, la guilde des voleurs que je sers… ou plutôt dont je me sers pour arriver à mes fins… J’ai gagné respect et richesses, les sommets me grisent. Quelles autres belles surprises la vie me réserve-t-elle ? En attendant, je vais m’apprêter pour la grande célébration que, paraît-il, les maîtres préparent depuis des années…

Besoin d’un peu de lecture en ces temps de couvre-feu et de confinement? Invitez Adjaï chez vous, son récit vous tiendra en haleine pour quelques heures d’aventure!

Mais qu’est-ce donc?

« Adjaï aux mille visages » est un roman dont le premier tome va être réédité le mois prochain chez PVH éditions (éditeur franco-suisse). Le deuxième tome (en tout, il y en aura 4), un recueil de nouvelles introduisant toute une ribambelle de personnages, sera lui aussi édité papier si le financement participatif aboutit. Les deux sont fort joliment illustrés par Alberto Varanda (vous vous souvenez? L’illustrateur de INS).

Tout a commencé par un jeu de rôle!


Léo (co-scénariste de la web-série rôliste « The Fumble Zone« ) est sans doute l’un des seuls MJ au monde à accepter de lire un background de plus de 100 pages avant de commencer une campagne!
Par la suite, ce background a été complètement remanié, le contexte réécrit, l’univers réinventé (en restant sur une base med-fan/steampunk selon la partie du monde sur laquelle on se trouve). Il y est question de mensonge, de trahison, de manipulation, de confiance, de résilience, de parentalité, d’amitié… De ce qui fait l’humain.

Quelques avis de lecteurs…

J’ai lu ce livre rapidement (non pas que je m’ennuyais, au contraire), le format fait aussi qu’on arrive vite à la fin (on est loin des gros tomes de fantasy qu’on peut trouver ailleurs et c’est pas plus mal). La narration nous place directement au cœur de l’action.
L’histoire d’Adjaï est très sympa. Les différents épisodes s’emboîtent bien et je n’ai pas eu l’impression que les sauts dans le temps (les avances rapides) nuisaient à la cohérence de l’histoire. De solides bases ont été posée dans ce tome 1. Maintenant, j’attends la suite, je veux savoir ce que deviennent les protagonistes, qui leur court après, quels sont les dangers qui les guettent…

Cet être multiforme, à la fois vulnérable et combatif, c’est le narrateur, ou la narratrice, selon les moments. Dans un monde de guerre où la mort rôde, son seul objectif est d’abord de sauver sa peau. Pas de temps, pas de place pour les sentiments humains, qui ne font que l’effleurer. Puis un événement intime que je ne révélerai pas déchire cette carapace guerrière. Un rayon de soleil transforme l’aventurier en mère courage. Gare à la suite !

Pour compléter , une petite interview de l’autrice sur la Radio-télévision-suisse pour en apprendre plus :

Et un article fort gentiment écrit par Alias sur son « Blog à part ».

Envie de rejoindre la guilde d’Adjaï? C’est par ici!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.