browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Les aventures de Bretteur, ou les aventures de l’édition d’un conte dans le monde moderne

Posted by on 6 octobre 2015

Bonjour à tous les kerlaftiens !

Je me présente, Tirodem, Christophe dans la vie civile.

Initialement auteur de jeu de rôles avec Mississippi – Tales of the Spooky South, j’ai tenté une bifurcation vers le roman avec les aventures de Bretteur.
Et suite aux propositions indécentes et multiples de Kerlaft, je saute aujourd’hui le pas pour vous le présenter en quelques grandes lignes.010Les aventures de Bretteur ont commencé avec « La légende du Bretteur qui se battait pour un petit pois« , conte médiéval au format novella. A l’époque, je travaillais sur Mississippi (jeu de rôle), et j’étais plongé dans mes recherches historiques et folkloriques. Du détail, de la géographie, du contexte, ancrer le fantastique dans le réel à grands renforts d’informations les plus pertinentes possibles… je commençais à rendre l’âme, j’avais besoin de respirer, j’avais besoin de me retrouver « un jour », « quelque part ». Et, pour pouvoir prendre un grand bol d’air, j’ai commencé à écrire Bretteur. En conte, pour pouvoir me défaire de tous ces liens historiques et géographiques, pour pouvoir écrire dans un contexte à la fois flou et familier, celui des contes de notre enfance, qui peut nous rappeler n’importe quelle époque médiévale, n’importe quelle grande forêt montagneuse, peu importe qu’elle soit allemande, suisse ou bretonne.020Après une mésaventure éditoriale  (un éditeur censément respectable qui dit « oui », qui fait attendre 2 ans, qui fait payer des exemplaires d’auteur, qui dénature le manuscrit, y colle une couverture moche et dépose finalement le dépôt 3 semaines avant al sortie pour faire l’autruche 6 mois…), j’ai finalement pris la décision de me relancer « en solo » sur Ulule, accompagné par deux jeunes illustrateurs rencontrés au hasard des conventions rôlistes, et d’embarquer au passage Julien de Jaeger, nom connu des rôlistes pour ses participations à de nombreux projets en tant que maquettiste. Nous sommes passés par Ulule, nous avons eu notre budget, Nonène nous a rejoint avec sa nouvelle structure Plaisir d’Histoire et nous étions parti dans une grande aventure, celle du conte illustré.090Une aventure qu’il aurait été difficile de vivre autrement, Bretteur n’étant ni pour enfant, ni pour adulte, mais pour les deux : tel un conte classique, il tente de mêler ces deux aspects, mettant des formes monstrueuses à des mal-êtres humains profonds, et là où les enfants ne verront que des démons, des ogres et des dragons, d’autres sauront lire entre les lignes, à l’image des contes de Grimm ou d’Andersen. Et, ça, soyons francs, ce n’est pas trop dans le move du moment.140Ce qui m’amène à vous en parler aujourd’hui, c’est sa suite, « Les courtois compagnons des Ombres« . Enfin, suite est un bien grand mot. Tel Sinbad, Bretteur traverse plusieurs aventures, indépendantes les une des autres, et s’inscrit comme seul fil rouge. S’il évolue dans son histoire et dans son caractère, il n’est nul besoin de connaître l’épisode précédent pour apprécier l’ardeur de ses sentiments et la difficulté de ses épreuves. Nous finançons actuellement ce second tome sur Ulule, avec, soyons francs, certaines difficultés.couv LCCDOMais, à cœur vaillant, rien d’impossible. Alors j’espère que cette présentation rapide vous aura donné l’eau à la bouche et envie de découvrir les aventures de cet épéiste atypique qui ne pourra jamais devenir chevalier. Lui a évolué grâce aux sentiments découverts pour une fille de pierre, et à l’empathie naissante pour de présumés monstrueux compagnons. Nous, c’est grâce au soutien des internautes, prêts à nous suivre dans notre aventure et nous aider dans notre humble épopée.160Il ne reste aujourd’hui plus qu’une semaine : plus que jamais, nous avons besoin de ce soutien. Alors n’hésitez pas à y jeter un œil et à partager à vos amis et proches !180Et puis, on me souffle à l’oreille qu’une personnalité bien connue se serait glissée dans la couverture du livre accompagnant ce deuxième tome, les Contes du Gardien des Hauteurs, recueil de contes réécrit à ma sauce, de Peau d’Âne à Hansel et Gretel en passant par le vaillant petit tailleur ou la princesse au petit pois.

Dites-moi, qui est ce magicien perché sur le doigt d’un géant ?
Kerlaft le rôliste aurait-il usé de ses pouvoirs pour rejoindre l’univers de Bretteur ?

A ce qu’on dit, peut-être, à ce qu’on dit…
Réponse peut-être prochainement, à suivre, d’ici-là, restez connecté ! 🙂

Christophe / Tirodem

Auteur de Missisissippi - Tales of the Spooky South (JdR) et des aventures de Bretteur (conte)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.