browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Devenir MJ rémunéré

Posted by on 28 février 2020

Depuis quelques temps, on voit souvent fleurir des annonces de Maitres du Jeu qui se demandent si c’est possible de se faire rémunérer pour leur passion. Bien que ça ne soit pas encore une chose courante en France, certains ont décidé de se lancer avec un concept encore plus particulier. Initier nos bambins au Jeu de Rôle. Et vous savez quoi ? Ca marche !
Voici quelques questions que j’ai posé à Thomas pour en savoir plus.

– Comment avez-vous eu l’idée de proposer du JDR aux enfants ?
J’ai travaillé en accueil périscolaire pendant 5 ans et il y avait beaucoup d’enfants « terribles ». Des enfants que nous devions souvent faire asseoir pour les calmer. Du coup je me suis dit que vu qu’ils étaient assis à une table, pourquoi ne pas les occuper pour leur apprendre à se canaliser et s’écouter. C’est là que j’ai tenté l’expérience du JDR. Vu que ça fonctionnait pas mal, j’ai pensé à le proposer à domicile.

– Avez-vous rencontré des difficultés au début ?
Non pas du tout. Les enfants ont toujours été très réceptifs et ils aiment les scénarios que je leur propose.

– Comment vous faites-vous connaitre ?
Ca a commencé avec le bouche à oreille. Après les parties, les enfants en parlent avec les parents et ces derniers viennent me voir pour en discuter.

– Etes-vous à votre compte ?
Oui. Je suis déclaré à l’URSSAF en tant qu’animateur de divertissement à domicile. Maître du Jeu, ça n’existe pas.

– Faites-vous ça souvent ? Etes-vous très demandé ?
Actuellement, je tourne à 2/3 animations par mois. Vu que j’ai mon travail à côté et ma vie de famille, ça me laisse du temps pour préparer mes séances et proposer de la qualité.

Quel nombre maximum d’enfants prenez-vous par séance ?
Je ne prends jamais plus de 8 enfants pour qu’ils puissent avoir une bonne expérience de jeu.

Quelle tranche d’âge faites-vous jouer ?
Jusqu’à présent, j’ai fais jouer des enfants qui avaient entre 5 et 13 ans.

– Et les parents derrière tout ça, ils en disent quoi ?
Ils apprécient de voir leurs enfants jouer ensemble sans écran. Il arrive même que certains me demandent de rajouter de la difficulté pour leur montrer que tout ne peut pas être tout le temps facile.

– Quel matériel utilisez-vous pour mener vos parties ?
Le matériel classique de JDR. Des sets de dés, des fiches personnages et j’ajoute une enceinte pour mettre une petite ambiance sonore. Ca aide les enfants à jouer leurs personnages.

– Quels univers avez-vous déjà fait joués ?
En principe, je m’adapte à tous les thèmes que les enfants me demandent. J’ai déjà fait du Minecraft, Fortnite, Zombie, Héro Kids et encore bien d’autres.

– Quel système de jeu utilisez-vous pour que ça colle avec n’importe quel univers ?
C’est un système que j’ai inventé et qui, physiquement, ressemble à une manette de jeu. C’est simple et très facile à comprendre pour les enfants, quel que soit leur âge.

– Comment gérez-vous la mort des personnages ?
S’il y a un décès et que les enfants sont « inventifs », il est possible de faire revenir le personnage. Après, ce n’est pas un tabou de dire qu’un PNJ est mort, il faut juste ne pas entrer dans les détails. Et pour les plus petits, je me contente de dire qu’ils sont évanouis.

-Vous arrive-t-il de faire du JDR avec des adultes ?
J’en fais un peu avec des amis mais je préfère masteriser pour les enfants.


Merci à Thomas d’avoir répondu à ces quelques questions. Vous pouvez le suivre et l’aider à se faire connaitre sur sa page Facebook ainsi que via son site.

Grande passionnée de tout style de JDR, j'ai commencé il y a plus de quinze ans à écrire sur des forums. Plus récemment, j'ai découvert le JDR en virtuel via Roll20 et Discord ainsi que grâce à une assoc dans la région où j'ai aménagé. Réalisant que tout ça m'avait poussé à faire travailler encore et toujours plus mon imagination, je suis en pleine écriture de mon propre JDR, Sakrifice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.