browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Jeu à (re)découvrir Prophecy

Posted by on 2 août 2016

prophecy couverture

Quand soufflent les dragons

Lorsque l’on vous propose de parler de l’un de vos jeux de rôles coup de cœur, il est parfois difficile de bien choisir. Avez-vous envie de parler de cette relique venue des temps anciens ? Ou au contraire parler de ce nouveau jeu qui propose de nouvelles expériences ludiques ? Puisqu’il me fallait parler d’un coup de cœur, j’ai laissé mes émotions de joueurs choisir. Je ne parlerais donc pas d’une antiquité, ni d’un jeu underground, mais d’un jeu qui aujourd’hui encore me rappelle de bons souvenirs, une sorte de nostalgie.

Ce fût d’abord une superbe couverture signé Aleksi Briclot qui attira l’œil du rôliste que je suis. Un dragon faisant face à un guerrier et à une magicienne, rien de bien exotique et pourtant elle éveilla ma curiosité. Le texte en 4ième de couverture fini de me convaincre. Imaginez donc un monde créé par les dragons, sur le dos d’un dragon et pour les dragons. Mais au milieu de cela il y a l’homme, et pour une fois nous ne sommes pas dans l’opposition mais au contraire dans la coexistence de ses deux espèces, hommes et dragons vivant ensemble. C’est tout cela le monde de Kor, perché sur le dos de Moryagorn, le premier dragon.

Le jeu de rôle dont je souhaite vous parlez est donc Prophecy, dont la première version édité par Halloween Concept est sorti en 2000. Dès les premières pages, on sent que si nous sommes dans un univers sans grande originalité (homme, dragon, caste, …) l’ensemble est imbriqué dans une histoire qui nous laisse imaginer bien des aventures.

Au-delà de cela, le jeu nous propose même une véritable réflexion sur la liberté de l’humanité. Doit-elle se détacher de ses créateurs, les Dragons, ou bien au faire esprit commun avec eux. Chaque homme est représenté par trois tendances : Dragon, Fatalité et Homme. C’est l’interaction entre ses trois philosophies qui fera tout le sel de votre personnage. De plus, il fera partie de l’une des dix castes du monde, que ce soit Protecteurs, Voyageurs, Marchands, Prodiges,… Il a fait preuve de prouesses qui montre qu’il sera un être d’exception pour le monde de Kor.

Un dernier lien permettait d’unifier votre groupe : L’étoile. Un astre dans le ciel choisissez vos héros pour les réunir sous une même ambition et faire évoluez votre éclat. Une petite astuce pour lier le groupe qui fonctionne plutôt bien et qui se forme aisément avec un bon scénario d’introduction comme celui présent dans le livre de base.

Les règles de Prophecy

Vous voulez peut être également un petit mot sur les règles. Si la magie n’était pas très claire dans la première version du jeu, la seconde est bien plus précise. Et ça tombe bien car il s’agit de la version la plus facilement trouvable. La mécanique de jeu est assez simple caractéristique + compétence + 1D10 contre difficulté. Si là aussi, il n’y a pas de grande originalité c’est dans l’accord avec le monde que le gameplay est très intéressant. Ainsi nous pouvons faire appel aux tendances, jeter 1D10 pour la tendance Dragon, un second pour la Fatalité et enfin un troisième pour l’Homme. Toutefois, le résultat influera sur vos tendances et orientera donc votre interprétation des trois grands principes du monde de Kor.

Côté gamme, nous avons de  quoi faire car chacun des neufs grands Dragons, père des castes du monde, a eu le droit à son supplément qui revient en détails sur la Caste qu’il dirige, sur l’élément magique qui lui est lié, sur la cité principale qui lui est dédié,…

De plus, d’autres suppléments reviennent sur les Tendances ou bien sur l’évolution du monde. La gamme complète comprend donc une quinzaine d’ouvrages. Et le petit plus, c’est qu’il est facile de trouver à vil prix une bonne dizaine d’entre eux. Bon après, le vous l’accorde deux-trois ouvrages sont par contre très peu disponible ou à prix d’or mais ils ne sont aucunement obligatoire pour parcourir le dos du Dragon Primordial.

Merci d’avoir partagé ce moment de nostalgie avec moi et peut être à bientôt pour des nouvelles sur Prophecy car grâce aux réseaux sociaux le monde de Kor n’est pas mort et pourrait peut-être un jour revenir.

Guillaume Herlin

fiche grog d’auteur

NDLR: Pour découvrir l’ensemble de sa gamme, consultez sa fiche Grog

Professeur pénible mais toujours classe, je propose mes remèdes de charlatan pour vivre le jdr pleinement

One Response to Jeu à (re)découvrir Prophecy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.