browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Magical Fury

Posted by on 14 octobre 2019

Un jeu de rôle de magical girls pour explorer les secrets les plus sombres de la magie

C’était une journée normale au bureau, ennuyante au possible. Et puis une magical girl a débarqué, comme tout droit sortie d’un anime, sauf que dans les mangas les magical girls ne sont pas celles qui menacent de tuer tout le monde. Elle balançait des éclairs dans tous les sens en disant que la réincarnation d’Astraia, Princesse des étoiles, se trouvait dans le bâtiment. Il s’avère que c’était moi, et voilà que maintenant je ressemble à une adolescente dégingandée et dotée de pouvoirs magiques, et qu’une magical girl psychotique du nom d’Umbra, l’Harmonie du vide, fait de ma vie un enfer. Elle a même fait sauter la maison de mes parents ! Et plus je découvre les souvenirs d’Astraia, plus je me dis qu’Umbra n’est même pas la moitié de ce qui m’attend. Mais je vais continuer à me battre : il est hors de question que j’abandonne.

Astraia

Magical Fury est un jeu de rôle créé par Ewen Cluney et inspiré de séries comme Madoka MagicaSailor Moon ou encore Magical Girl Lyrical Nanoha, dans lequel vous incarnez des magical girls dans un monde plutôt sombre. Au début de la partie, vos personnages sont des filles comme les autres, mais, lors d’une situation de crise, leurs pouvoirs s’éveillent, révélant qu’elles sont en réalité les réincarnations de magical girls. Après cette découverte, il ne tiendra qu’à vous de décider du chemin que prendra leur nouvelle vie… En effet, une fois leurs pouvoirs éveillés, chaque joueur·se décidera à tour de rôle du lieu ou de l’action de la scène suivante, permettant à chacun·e de mener l’histoire dans la direction qui l’intéresse le plus.

Le jeu utilise une version simplifiée du système d’Apocalypse World pour des parties hautes en couleurs et au rythme soutenu, qui peuvent être improvisées à la dernière minute ou organisées sur le long terme. Les combats se résolvent en quelques jets de dés, et, tout au long du jeu, une importance toute particulière est accordée aux conséquences de vos choix et de vos actions. Le livre contient par ailleurs de nombreux tableaux qui vous permettront de déterminer aléatoirement des éléments allant de la création des personnages aux embûches qui se dresseront sur votre chemin.

Qu’est-ce qu’il y a dans Magical Fury, qu’il n’y a pas ailleurs ?

Magical Fury fait partie des jeux de rôle ne nécessitant pas de préparation de la part du MJ en préalable à la première session. Pour se faire, il met l’accent sur les personnages-joueurs et leur histoire, en posant des questions orientées pour aider les joueurs à créer un personnage original tout en étant cadré sur le contexte recherché. Pour chaque question, le joueur peut répondre spontanément, ou s’inspirer de listes nombreuses et très fournies. On se lance ensuite dans les premières scènes, et peu à peu les mécaniques du jeu font boule de neige et l’histoire se créée et rebondit. Mais ça, c’est typique de ce genre de jeux, dont les jeux propulsés par l’apocalypse.

La particularité de ce jeu, c’est de faciliter grandement la vie du MJ en lui donnant une vraie structure pour la première session. Le déroulé des évènements qui vont mener à la transformation des PJs en Magical Girls est organisé en scènes qui ont chacune un objectif: présenter le monde « normal », tel qu’il est avant que des évènements de nature surnaturelle débarquent; présenter une menace qui pèse sur le monde; montrer la transformation des Magical Girls; les admirer dans leur premier combat contre les forces du mal (ou pas). Pour chaque scène, il y a des questions et des listes de choix suggérés, du même type que pour la création de personnages.

Ce qui est formidable, pour le MJ en particulier, c’est d’avoir ce démarrage structuré qui permet de lancer la machine. En effet, le démarrage d’une partie, les premières scènes, la première scène, ce sont souvent des moments difficiles pour les MJ encore peu expérimentés.

Et une fois ces scènes d’introduction jouées, une série de types de scènes sont proposées, avec des objectifs spécifiques: « Compliquer la vie », « Faire progresser une menace », etc… Cette fois-ci, ce n’est plus seulement à la MJ de se mouiller: en effet, toutes les joueuses vont à tour de rôle sélectionner un type de scène et la cadrer. Cela peut être une scène visant à mettre en avant son personnage ou celui d’une autre joueuse, ou de faire progresser l’histoire (« mener une action audacieuse », « faire acte de bonté », « Enquêter »). 

Points d’espoir, points de magie, points de trauma

La plupart des jets de dés vont être sanctionnés par l’octroi de points d’espoir, de magie ou de trauma.

Les points de trauma représentent l’impact de tous ces changements sur le bien-être psychologique, voire la santé mentale, de votre furie. A chaque fois qu’elle en accumule trois, elle subit une forme de perte de contrôle: cela peut être une crise de nerf, une peur irrationelle qui s’empare d’elle, ou bien même une de ses précédentes incarnations qui prend le contrôle.

Les points de magie représentent l’impact néfaste des énergies magiques sur votre furie. A chaque fois qu’elle en acccumule trois, une transformation magique d’elle-même ou de l’environnement a lieu. Elle peut être temporaire ou permanente.  

Les points d’espoir emmènent le personnage vers quelque chose de positif (ouf!). Ta furie va vivre un moment d’espoir sincère, elle va profiter d’un coup de chance, se faire une nouvelle amie…

Financement participatif en cours

Un financement participatif vient d’être lancé sur Ulule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading Facebook Comments ...

No Trackbacks.